Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Le musée Vasa (Vasamuseet).

Tout d’abord, autant dire qu’écrire un billet sur le musée Vasa n’est pas une chose facile ! Et pour 2 raisons :

  1. l’histoire du Vasa (le navire de guerre qui a donné son nom au musée) n’est évidemment plus sujette à modification, donc je ne vais pas faire très original!
  2. le musée Vasa est LE musée décrit dans tous les guides (papiers, en ligne, …) comme la visite à ne pas manquer lors d’un séjour à Stockholm. On trouve donc des tonnes d’informations sur ce musée et j’ai plutôt intérêt à ne pas écrire trop de bêtises!

Navire Vasa

Le fameux navire Vasa

Un peu d’histoire

Le Vasa est un navire de guerre construit entre 1626 et 1628 à la demande du roi Gustave II Adolphe de Suède et devait être le fleuron de la flotte suédoise. Mais voilà, pendant les 2 ans que dura la construction du Vasa, le roi imposa plusieurs modifications aux plans initiaux afin que le navire puisse embarquer 64 canons sur 2 ponts.
Pas assez large, pas assez de ballast (120 tonnes) pour compenser le poids de la partie supérieure, le Vasa coule le 10 août 1628 dans le port de Stockholm peu de temps après sa mise à l’eau !

Le renflouage

En 1956, Anders Franzén, archéologue et ingénieur, découvre que le taret (Teredo navilis), mollusque marin xylophage (qui se nourrit de bois) responsable de la destruction de la majeure partie des épaves de navires, ne peut pas survivre dans les eaux de la mer Baltique (pas assez salées et trop sédimenteuses). L’espoir de retrouver le Vasa en bon état de conservation naît dans la tête de cet archéologue qui se met alors à la recherche de l’épave. La même année, Anders Franzén localise le Vasa, échoué par 32 mètres de fond, pas très loin d’où se trouve actuellement le musée.
Le 24 avril 1961 (333 ans après son naufrage), le Vasa est libéré de son lit de vase et de limon et est remonté à l’air libre.

Le Vasa et son musée sur mesure

Une fois à l’air libre, les bois du Vasa ont été arrosés avec de l’eau afin d’éviter leur dessèchement puis avec du polyéthylène glycol (PEG), produit qui prend la place de l’eau dans le bois, évitant ainsi sa décomposition (des études ont montré depuis que cette technique fragilise le bois et le rend cassant – les chercheurs planchent toujours sur une méthode de conservation à long terme). Le navire est maintenant exposé dans ce musée spécialement conçu pour l’abriter. De nombreux textes, schémas et maquettes retracent l’histoire complète du navire (de sa commande à nos jours) et expliquent notamment toutes les techniques mises en oeuvres pour renflouer, reconstituer et conserver le bateau. Un film sur le Vasa (en français ou sous-titré en français) est également projeté plusieurs fois par jour.

Le Vasa en quelques chiffres

Longueur totale : 69 mètres
Largeur (maximale) : 11.7 mètres
Hauteur (de la quille au sommet du mât principal) : 52.5 mètres
Armement : 64 canons
Equipage : 445 hommes

Avis personnel

Là encore je ne vais pas faire très original… le musée Vasa est certainement le musée que je conseillerais si je devais n’en choisir qu’un (même si on peut difficilement comparer le musée Vasa au musée d’art moderne situé pas très loin…). La scénographie de l’exposition est vraiment bien pensée et les explications (notamment celles sur les techniques de renflouage et de conservation) sont vraiment intéressantes !
Le site du musée Vasa.

3 reflexions sur “Le musée Vasa (Vasamuseet).

  1. Claire et Christian Nussbaum

    Ce musée est magnifique. Les descriptions sont remarquables.

    Un seul souhait, c’est de mieux comprendre comment le barreur de ce bateau, pouvait guider ce bateau.
    Son poste de pilotage nous parait ne pas donner au pilote une vue très aisée de l’horizon.
    De combien de degrés le gouvernail pouvait-il tourner?

    Nous avons beaucoup apprécié tout ce que les archéologues ont réussi à obtenir du renflouement de
    cette épave.

    C. et C. Nussbaum

  2. Anonymous

    Bonjour,

    Entre Français, on se serre les coudes, non?
    Je viens avec mes 2 frères à Stockholm pour un we. Le but étant de ne pas payer trop cher (étudiants oblige). Avez vous les bons plans logement, à part les auberges de jeunesses que je connais déjà; est ce que l’habitant est acceuillant?
    De plus, avez vous des bons plans « bouffe »? visite? soirées?
    Merci beaucoup pour votre aide.
    Voici mon mail, si vous pouvez m’aider: gabrieldelepinau@hotmail.com

    Bonne journée à vous

    Gabriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *