Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Norrtälje Bluesfest : Joe Bonamassa.

Impressionnante. Voilà comment je qualifierais la performance de Joe Bonamassa hier soir au Norrtälje Bluesfest. Et pourtant, on ne pourra pas dire que les conditions étaient à l’avantage de ce guitariste hors norme qui faisait les premières parties de B.B. King à l’âge de 12 ans ! Une première coupure de courant a en effet interrompu le concert pendant une dizaine de minutes. Le groupe remonte alors sur scène et on a l’impression que ça repart sur un rythme un peu plus soutenu. Seconde coupure de courant en plein solo infernal. Quelques minutes plus tard, le courant est rétabli et le groupe reprend le morceau exactement là où il en était ! Joe Bonamassa, loin d’avoir été affecté par cette dernière coupure, hausse le niveau d’un cran encore et nous offre une très grosse dernière partie, tant sur le plan technique que musical.
Les autres groupes qui ont défilé sur les deux scènes durant la soirée ont également été bons. On se souviendra, entre autres, de Travis Haddix et de son solo réalisé en partie avec la langue !Le cadre du festival quant à lui était made in Sweden : un peu à l’extérieur de la ville, dans la nature, la scène principale posée sur une plage, 4 pompes à bière (4€ les 50 cl) pour 1000/1500 personnes (à vérifier dans les journaux…) entraînant des queues de 15/20 minutes – j’en ai vu payer leur bière et se remettre dans la queue afin de ne jamais avoir le verre vide. Pour parfaire le tout, il n’a pas plu…

Une réflexion au sujet de “Norrtälje Bluesfest : Joe Bonamassa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *