Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Vivre en appartement : les commodités.

Buanderie, garage à vélos, cave, … vivre en appartement à Stockholm (ou en Suède) ne veut pas forcement dire absence de commodités !

Dans mon billet sur l’achat d’un appartement à Stockholm, je mentionnais le montant très variable des charges mensuelles à payer lorsqu’on est propriétaire d’un appartement (en tant que locataire les charges sont comprises dans le loyer). Ces charges comprennent l’eau, le chauffage (collectif en général) et l’accès à une buanderie !

Dans certains immeubles il y a également un garage à vélos, une cave (par appartement) et parfois un garde-manger (par appartement). J’ai d’ailleurs transformé le mien en cave à vins !
Les charges comprennent également le ramassage des ordures, l’entretien de l’immeuble et des espaces verts.

La buanderie.

Pour utiliser la buanderie, il faut très souvent réserver !
Plusieurs systèmes de réservation existent, du simple tableau sur lequel on verrouille un petit cadenas avec le numéro d’appartement sur la tranche horaire choisie (ou plutôt la tranche horaire la moins merd*que encore disponible) au système de réservation informatisé avec carte magnétique et ouverture des portes pendant le créneau uniquement (on me souffle dans mon oreillette qu’il existe un système encore plus simple basé sur un calendrier et un crayon…).

Laverie suédoise

Une buanderie

Les buanderies sont généralement bien équipées (4 machines et un sèche-linge industriels pour ma part) et souvent complétées par une pièce ventilée pour étendre le linge.

Le garage à vélos.

Plutôt pratique là où je vis : un accès depuis la montée d’escaliers et un accès direct depuis l’extérieur; de la place pour une trentaine de vélos (à vue de nez – on n’en voit qu’une partie sur la photo).
Attenante au garage à vélos, et tenez-vous bien pour la conclusion de cet article, il y a même une pièce fermée qui fait office de garage à poussettes (barnvagnar) !

Le garage à vélos.

Francophones de Suède, je vous passe le relais : à vos buanderies, appareil photo à la main !

6 reflexions sur “Vivre en appartement : les commodités.

  1. Pascal

    Cela n’empêche quelques locataires d’installer une machine à laver dans leur buanderie ou sdb…
    Histoire de ne pas sortir par -20 laver son linge sale..

  2. Johan

    Bourgeois.
    Moi j’ai 2 machines à laver.
    Vertes.
    2 machines vertes.
    Je note quand meme les connaissances d’Hibiscus quant aux procedures d’evacuations des immeubles a Stockholm, decidemment, elle m’etonnera toujours.
    C’est dit.

  3. GbouKépourdimanche

    On me souffle dans mon oreillette que certaine laverie n’aurait qu’une machine et pas de sèche linge…
    Avantage du papier et du stylo: LA GOMME… et comme la réservation se fait à la journée mais que y’a pas/plus de cadenas, on peut y’aller n’importe porte quand…

  4. Ludovic

    Ah oui c’est vrai, j’avais oublié l’existence du calendrier et du crayon qui pendouille 😀

    Pour les poussettes c’est vrai que ça paraît logique pour les raisons que tu mentionnes mais je suppose que ça doit être assez rare à trouver en France 😮

  5. hibiscus

    Il y a un système de réservation de lavarie encore plus simple : un calendrier et un crayon de papier ! C’est surtout pour les anciennes laveries qu’on réserve à la journée je crois. Nous, on a un système à cadenas, mais il est question de mettre en place un système électronique qui permettrait même de réserver via internet depuis chez soi.

    Pour les garages à poussettes, c’est pour des raisons de sécurité essentiellement. Une poussette, c’est trop gros pour la garder dans son appart. Et c’est trop dangereux à laisser sur le palier. Pas pour des raisons de vol, mais au cas où il y aurait un incendie, ça gêne énormément les opérations d’évacuation.

    Toujours pratiques les Suèdois ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *