Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Djurgården.

L’île de Djurgården, officiellement Kungliga Djurgården (le Parc Royal des Animaux), est le parc le plus célèbre de Stockholm. La nature en plein centre ville : balade indispensable !

Djurgården sous la neige

Djurgården sous la neige

Un peu d’histoire

Djurgården est une attraction touristique bien connue depuis le 18ème siècle : l’île attire 10 millions de visiteurs par an ! En 1801 le théâtre Djurgårdsteatern est ouvert et devient l’un des établissements le plus populaire au 19ème siècle. Le roi Charles XIV créa le palais Rosendal en 1820, c’est à partir de cette période que Djurgården se développe. Gröna Lund (un parc d’attractions) ouvre en 1883, Skansen en 1891. La partie ouest de l’île fût utilisée comme chantier naval à la fin du 17ème siècle et au 18ème siècle. En 1870 une calle sèche est construite, l’activité se développe et culmine en 1945 (1280 employés). En 1969 la Marine se déplace à Muskö et en 1970 le parc est transformé en aire de détente/loisirs que l’on connait aujourd’hui.

L’île de Djurgården

Djurgården est situé à l’est de la ville, sa superficie est de 279 hectares (pour seulement 800 habitants) et on compte 10 200 mètres de rives. C’est aussi un parc urbain national comprenant de nombreux monuments historiques (Beckholmen, le palais Rosendal), des musées (dont le fameux musée Vasa, Skansen, le musée Nordique, le musée Biologique, Junibacken, Waldemarsudde, la galerie Thielska) et le parc d’attractions Gröna Lund.

Mon attraction favorite !

S’y promener, tout simplement ! J’ai fait de nombreuses fois le tour de l’île et je ne m’en lasse pas !
Mon itinéraire : après avoir traversé le pont Djurgårdsbron, prenez à gauche, vous passez sous le Blå Porten (le portail bleu) et vous longez l’île au bord du bras de mer (Djurgårdbrunnsviken) qui devient de plus en plus étroit. Avant d’arriver au bout de l’île, là où le canal se jette dans la mer, vous pouvez vous arrêtez sur le ponton de Isbladskärret Fen et observer cigognes, hérons, fuligules milouins, sarcelles, poules d’eau, canards et autres grèbes. En continuant, sur l’autre côté de l’île vous apercevrez sûrement un des ferries de la compagnie Viking Line (les terminaux sont en face, sur l’île de Södermalm). Sur votre droite admirez les quelques maisons/villas de assez impressionnantes de par leur taille (dont un manoir perché sur une petite colline). Quand vous arrivez au musée Waldemarsudde (l’ancienne demeure du Prince Eugen), vous passerez à côté d’un ancien moulin. Vous pouvez prendre le bus 47 pour revenir en centre ville, sinon la balade se finit sur la route principale. [Comptez 2h à 2h30 de marche]
J’avoue que mon plus beau souvenir est d’avoir fait cette balade quand l’île était recouverte de neige. Tout simplement magnifique !

On peut également accéder à Djurgården grâce au tramway historique (appelé Djurgårdslinjen), qui part de Norrmalmstorg et va jusque Waldemarsudde.

4 reflexions sur “Djurgården.

  1. Mourad

    Mon meilleur souvenir de Stockholm ! Notamment une pause goûter dans la roseraie… Si vous passer par là, allez dans le jardin derrière la roseraie, pour pique-niquer sur l’herbe, à l’ombre des arbres.

  2. Fred

    🙂 Dire que j’ai habité juste à côté…

    Ce qui est sympa dans le tramway historique c’est que certains tramways ont une voiture dans laquelle on peut prendre un café et une briche à la cannelle (kanelbulle) aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *