Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Midsommar à Finnhamn.

Les drapeaux suédois flottent un peu partout (sur les bus, dans les jardins, …), nous sommes le 21 juin et Stockholm se vide de ses habitants (voir le billet de Johan). Épidémie de peste ? De choléra ? Invasion du pays par l’armée russe ? On pourrait presque le croire mais la raison de cette migration de population soudaine est tout simplement Midsommar (l’équivalent des fêtes de la Saint-Jean en France).

Une tente aux couleurs de la Suède

Sur Finnhamn, une tente aux couleurs de la Suède

Midsommar

Ils font quoi les suédois à l’occasion de Midsommar ? Je vais certainement passer pour le grincheux de service mais je dirais, au risque d’être lapidé sur la place publique, rien de transcendant. Il faut savoir, pour commencer, que les festivités se déroulent à la campagne, dans les petites villes et villages et dans l’archipel (à Stockholm, vous pourrez assister aux célébrations de Misommar à Skansen).

Le moment fort des festivités (celui qui ne dure que quelques minutes et que vous pouvez donc facilement manquer si la décontraction ambiante affecte votre attention plus de deux minutes) se déroule alors en 3 temps : quelques personnes (des hommes forts et costauds généralement) dressent un mât (décoré avec du feuillage), la foule se rassemble autour, forme une ronde et danse  sur fond de musique traditionnelle (la danse de la grenouille notamment, à la chorégraphie complexe : on agite les mains, on sautille, on avance, on recule, on se trompe, on est perdu… la fête est finie !).

La foule se disperse alors en un temps record, les suédois assoiffés comme jamais courent se mettre à l’abri des regards afin de savourer hareng, pommes de terre, gâteaux, fraises et de se rincer abondamment le gosier. Je sais, certains vont dire que tous les suédois ne pensent pas qu’à boire, que ce n’est pas vrai, que c’est une légende, … N’empêche que la soirée de Midsommar est la plus chargée pour les forces de l’ordre – il suffit de lire les journaux – et que les cellules de dégrisement affichent « complet » toute la nuit.

Finnhamn

Midsommar c’est donc l’occasion d’aller faire un tour à la campagne ou dans l’archipel. Barbecue jetable, provisions, maillot de bain et serviette dans le sac à dos, nous voilà sur le bateau pour Finnhamn. On rejoint les quelques suédois ayant jeté l’ancre de leur voilier dans une des nombreuses criques que compte l’île mais aussi ceux qui ont pris la navette la veille et qui ont passé la nuit sous la tente (aux couleurs de la Suède pour certaines !).

Une crique à Finnhamn

Une crique à Finnhamn

On se promène, on profite du paysage sous un soleil qui joue à cache-cache avec les nuages et on s’émerveille devant cette invention géniale qui nous permet de griller quelques cuisses de poulet les pieds dans l’eau. Bref, on passe la journée comme on ne peut la passer que sur une île dans l’archipel, c’est à dire sans se soucier d’autre chose que de l’heure de la dernière navette pour Stockholm, celle qui ne faut pas louper…

Étaient de la partie : Sélima, Séverine et moi-même.  Manqué à l’appel : Paul-Sven, notre porteur d’eau (de vin en fait) qui a loupé le bateau et qui a mis nos vies en danger de déshydratation.

6 reflexions sur “Midsommar à Finnhamn.

  1. Ludovic

    Ah mais ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit 😀
    Une bonne ambiance n’est pas le résultat de la consommation d’alcool (c’est même le contraire d’après les rapports de police puisque la majeure partie des interventions pour bagarres ont été effectuées dans des soirées privées !)

    Nous étions à l’eau, entouré d’eau et nous avons passé une excellente journée 😀 Comme quoi…

  2. hibiscus

    Je vis la midsommar un peu différemment. Depuis des années, je n’ai pas mis les pieds au parc du chateau de Tyresö où est dressé le mât. Nous célébrons la Midsommar en famille, dans le jardin et la cuisine de mes beaux-parents, qui n’habitent pas vraiment la campagne, et nous mangeons et buvons modérément. Quoique je dirais que je mange largement plus que je ne bois : cette année, un verre de bière et un verre de snaps. Bon, ce n’est que mon expérience personnelle, mais personne dans mon entourage n’était bourré. On fait peut-être figure d’exception ? 😉 Pourtant, l’ambiance était sympa quand même. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *