Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Spårvägsmuseet, le musée du transport.

Spårvägsmuseet, littéralement le musée du tramway, se situe sur Södermalm. Très intéractif et ludique il présente l’histoire des transports à Stockholm depuis les rameuses de canots jusqu’au tunnel dynamité en ce moment pour le train de banlieue, le Citybanan.

Bus à cheval du 19ème siècle

Le musée

Il est géré par la société des transports en commun à Stockholm, Storstockholms Lokaltrafik ou SL. Le musée est énorme avec ses 6400 m2 et présente une cinquantaine de véhicules (tramways, trains omnibus, bus, trolleybus, wagons de chemin de fer mais aussi des uniformes, des photographies, des maquettes etc.). Le musée a ouvert en 1944 et déménagé plusieurs fois avant de s’installer à Södermalm en 1990, sous le garage des bus de la société SL.

Ce musée est parfait pour les enfants, il y a des simulateurs de conduite du métro et tramway dans des cabines grandeur nature, la possibilité de monter dans certains véhicules exposés, une aire de jeu et un mini-métro qui circule dans le musée !

Les transports en commun à Stockholm

La plus ancienne forme de transport collectif à Stockholm était des canots circulant entre les îles et manœuvrés par des femmes. On les appelait les Roddarmadamer. Ces femmes au 17ème et 18ème siècle étaient souvent des veuves très pauvres qui avaient l’autorisation de diriger ces canots. Les conditions de travail étaient très dures, il fallait ramer quelque soit le temps,  et les salaires étaient très bas. Les Roddarmadamer ont disparu au 19ème siècle avec l’apparition des bateau à vapeur, des ponts et des rues en meilleur état.

Stockholm se développe énormément au 18ème et 19ème avec l’industrialisation. Les gens déménagent en ville, de nouveaux logements sont construits et le besoin de transports collectifs se fait sentir. La plus ancienne forme de transport collectif de Suède conservé au musée est un bus à cheval datant de 1877 (cf photo ci-dessus). Ces véhicules étaient utilisés aussi bien pour des promenades jusque Djurgården ou Haga, que pour le trafic en centre ville. Une charrette pouvait accueillir 8 passagers. Les parois extérieures peintes en faux rotin sont typiques de l’époque.

Parmi la collection de photos on trouve celle d’un conducteur de tramway en hiver, à l’avant du véhicule en marche. Il n’y avait pas de cabine pour le protéger, il est donc couvert de neige ! Le tramway à vapeur arrive en 1887. On voit aussi les magnifiques bus rouges motorisés de 1938, les premiers feux de circulation, la construction de la première ligne de métro en 1930 et son développement. Et tout récemment une série de superbes photos sont affichées sur les travaux et le dynamitage du Citybanan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *