Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

L’art dans le métro : station Kungsträdgården.

Le métro de Stockholm (Stockholms tunnelbana) fait 110 km de long et compte une centaine de stations, réparties sur 3 lignes : la verte, la rouge et la bleue. Des artistes ont décoré les stations, du coup la ville de Stockholm se vante d’avoir « la plus longue exposition d’art du monde » !

Station Kungsträdgården

Un peu d’histoire

Dès 1933 une ligne souterraine est construite entre Skanstull et Slussen sur Södermalm, équipée de tramways. Le premier métro circule en 1950 entre Slussen et Hökarängen. Les installations artistiques commenceront 7 ans après. Dès le 19ème siècle un débat eu lieu pour que l’art soit accessible au grand public, ce débat était mené en partie par l’artiste August Strindberg.

T-Centralen est la première station à avoir son oeuvre d’art en 1957 avec des murs carrelés inspirés des stations de trams des années 30 : l’architecture salle de bain. Aujourd’hui sur les 100 stations du métro de Stockholm plus de 90 ont été ornées par 150 artistes, aidés par des fonctionnaires, des politiciens, des ingénieurs et des architectes. C’est la société SL (Storstockholms Lokaltrafik) qui est responsable de l’art dans le métro.

Station Kungsträdgården

La station Kungsträdgården est le terminus de la ligne bleue en plein centre ville, sous le parc du même nom. C’est l’artiste Ulrik Samuelson qui l’a décorée en 1977 sur le thème de l’Atlantide. Lors de la construction de la ligne bleue la décision a été prise de montrer le béton pulvérisé des grottes souterraines, qui sont uniques à Stockholm !
À Kungsträdgården un jardin souterrain décrit l’histoire du parc. La couleur verte représente les plantes du jardin baroque qu’il y avait autrefois, le rouge les graviers et le blanc les statues de marbre. Il y a des sculptures qui étaient montrées au château de Makalös. Un tronc d’orme recouvert de pierre symbolise la victorieuse Bataille des Ormes (Almstriden) de 1971, pour défendre ces arbres qui auraient du être abattus. Les arbres ont finalement été conservés et l’entrée du métro décalée. Du côté de la sortie Arsenalgatan on trouve une sorte de fouilles archéologiques et des vestiges anonymes de bâtiments disparus de Stockholm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *