Stockholm à la carte – Guide pratique de la capitale suédoise

Birka et ses Vikings.

Il est difficile de parler de la Suède sans parler des Vikings, qui ont si fortement marqués les esprits et qui sont connus à travers le monde ! Pour en savoir plus je me suis rendue à Birka, surnommée la ville Viking ou Vikingastaden.

Reconstitution d’une partie de Birka à la fin du 9ème siècle

Les Vikings

En Suède l’Âge des Vikings s’étend entre -environ- l’an 750 et l’an 1000. Le terme Viking n’englobe pas toute la population vivant en Scandinavie à cette époque, mais seulement un tout petit pourcentage de celle-ci. En effet être un Viking était presque une profession, désignant les hommes qui partaient en raids pour faire du commerce… ou pour piller. Une femme ne pouvait pas être Viking ! Mais le terme Viking est tellement populaire qu’il a donné son nom nom à toute une ère. L’Islande, les îles Féroé et le Groenland -entre autres- ont été colonisés par des Vikings. Birka est connue car elle est la première « ville » Viking de Suède.

Birka

Birka se situait sur l’île de Björkö et était à l’origine au milieu d’une baie de la Baltique. Birka était un haut-lieu pour le commerce. Les marchands et les artisans (fondeurs de bronze, fabricants de perles, cardeurs etc) s’étaient tout d’abord installés sur Hovgården, le terrain du roi. Mais les activités et ateliers dérangeaient le roi qui leur a demandé de déménager en face, c’est-à-dire sur Björkö. La ville ressemblait à un village fortifié comme celui d’Astérix et Obélix, entouré de palissades en bois. Les maisons n’étaient pas très grandes (8m x 5m) et faites de poutres insérées dans des montants. Les ateliers étaient en torchis et en bois. On comptait environ 700 habitants à Birka. La place du marché était construite sur une jetée montée sur des pilotis. Des archéologues essayent en ce moment de déterminer comment cela fonctionnait. Grâce au commerce les Vikings avaient des liens avec le monde entier : de l’Empire carolingien venaient des vêtements très raffinés, des gobelets en verre, des bijoux en argent, des pichets, du vin, des lames d’épées etc. Des royaumes autour de la mer Baltique on importait du miel, de la cire d’abeille, du lin etc.
Birka était entourée de terrains avec des tombes. La plus grande, Hemlanden, contient 1600 tombes. Les morts étaient enterrés avec leurs biens qui avaient été brûlés, notamment leurs bateaux. Ensuite ils étaient recouverts de terre et de pierres, ce qui formait des tumulus. L’idée était que ces monts soient visibles depuis la mer.

Le mythe des cornes !

Les Vikings n’avaient pas de cornes sur leurs casques ! La raison de cette confusion : les archéologues ont retrouvé une corne, près de la tête du défunt. Ils ont d’abord pensé qu’elle provenait d’un casque. Mais cette corne était en faite fermée à une extrêmité, et elle servait … comme coupe, pour boire …

Comment se rendre à Birka ?

En bateau : depuis Stadshusbron, 2h de trajet (aller), de mai à septembre.

 

Une réflexion au sujet de “Birka et ses Vikings.

  1. Claire et Christian Nussbaum

    Nous avons visité Birka au mois de juin, en prenant le bateau à Stadshusbron, comme indiqué ci-dessus.
    Nous avons beaucoup apprécié cette visite ainsi que les commentaires de l’archéologue de service.
    On apprend ainsi quelques pages d’histoire intéressantes concernant la Suède. La
    mention de l’ Èvêque Oscar est également importante.
    Merci de cet effort d’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *